Logo presse île de France Slogan presse île de France Nous contacter

Nous suivre

"La première fois que quelqu’un m’a souri", entretien avec J-M Petitclerc

  • Auteur : Jean-Marie Petitclerc
  • Illustrateur :  Davide Cerullo, photographe
  • Collection : Habiter autrement la planète
  • ISBN : 9782708881723
  • Prix : 9.6 €
  • Pages : 144
  • Format : 11 x 19,5
  • Acheter

Comment parler de paix, de fraternité aux jeunes d’aujourd’hui, notamment à ceux qui en manquent cruellement ? Comment leur faire vivre ?

La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, s’écrie Jean-Marie Petitclerc, c’est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.
Comment faire ? Comment parler de paix, de fraternité, de vivre ensemble aux jeunes d’aujourd’hui, notamment à ceux qui en manquent cruellement ? Comment leur faire vivre ? À travers le récit de ses expériences réjouissantes ou émouvantes, Jean-Marie Petitclerc nous livre sa vision et sa méthode. Éducateur tout-terrain, sur mer ou sur terre, dans la rue, à l’école ou en famille, il nous donne des clés pour faire sauter les barrières de la violence, et instaurer un dialogue essentiel.
« La première fois que quelqu’un m’a souri », nous dit un jeune. Indice d’une vie rude qui laisse deviner des manques : des manques de lien, de dialogue, d’affection, mais révèle aussi une direction à suivre. Vous voulez éduquer à la paix ? Commencez par sourire…

Jean-Marie Petitclerc est prêtre salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé. Il a beaucoup agi dans les cités pour promouvoir la prévention et la médiation sociale.

L’éducation à la paix : Jean-Marie Petitclerc sur RCF

Jean-Marie Petitclerc au micro de Laetitia de Traversay (RCF)

" Comment parler de paix et de fraternité aux jeunes d’aujourd’hui, notamment à ceux qui en manquent cruellement ? Comment leur faire vivre ? "

"J’ai beaucoup écrit sur la violence. Dans La première fois que quelqu’un m’a souri, j’ai souhaité évoquer ce qui s’apprend : la paix. Ça n’est pas facile de vivre en frères quand il y a de la violence. Comment imposer ce devoir de fraternité ?"

"Face à l’autre que je ne connais pas, soit j’ai peur, soit j’ai confiance et je souris."

EN SAVOIR PLUS

Davide Cerullo, photographe

Jean-Marie Petitclerc et Davide Cerullo se sont rencontrés à l’occasion de la publication du livre. Ils ont partagé leurs expériences d’éducateurs et leurs actions auprès des jeunes de quartiers populaires et défavorisés qu’ils soient de France ou de Naples. Ils ont évoqué la foi qu’ils ont en tous ces jeunes délaissés. Foi qui accompagne, qui écoute, qui donne confiance.

« Davide Cerullo grandit dans le quartier de Scampia, à Naples. A treize ans, il tombe dans l’engrenage de la Camorra, la mafia napolitaine. En prison, il découvre la lecture, puis la poésie de Pier Paolo Pasolini, qui l’incitent à mettre son parcours à distance et à envisager une reconversion dans l’accompagnement des enfants de Scampia, où il vit toujours. Parallèlement à son action éducative, Davide Cerullo développe un travail d’écriture et de photographie, capturant le quotidien des familles, miroirs d’un environnement hostile où l’espoir survit toutefois. »
Extrait de la présentation de l’exposition des photographies de Cerullo au centre culturel des Lilas.

Le très beau reportage photo de Davide Cerullo est aussi un très beau livre, Visages de Scampia. Les justes de Gomorra avec des textes de Christian Bobin, Erri De Luca et Ernest Pignon-Ernest.

Photos : Davide Cerullo, droits réservés

"Un livre très touchant"

"Est-on encore capable de bienveillance ?" s’interrogent Jean-Marie Petitclerc et Dominique Wolton, invités de l’émission du Jour du Seigneur.

La première fois que quelqu’un m’a souri est salué par un : "C’est un livre très touchant".
Si vous voulez approfondir le témoignage de Petitclerc, comprendre comment on peut être capable de bienveillance, n’hésitez plus, lisez "La première fois que quelqu’un m’a souri".

Écouter l’émission

Tous les articles de la rubrique : On parle de nous

Dans la même collection